Danger sur votre contrat d'assurance-vie!!!

danger-1.jpgDepuis plusieurs mois c'est un sujet qui revient régulièrement sur la table, le danger existe t'il sur les fonds euro (taux garantis) placer dans nos contrats d'assurance-vie.

Je tente de vous apporter quelques réponses dans cet article.

Vous avez tous entendu parler du mal qui ronge notre économie: l'endettement des états et c'est justement ce mal qui pourrait menacer les fonds euros de votre contrat d'assurance vie.

Voici le menu:

  1. Les fonds Euro
  2. Les répercussions sur mon contrat d'assurance vie
  3. Théorie d'Henri Regnault
  4. Articles sur le même thème
  5. Les solutions économiques de sorties de crise
  6. Les solutions patrimoniales pour protéger votre épargne

1/Qu'est ce que les taux garantis et les fonds euros:

Pour comprendre si le risque existe il faut d'abord comprendre leurs compositions.

Le sous jacent de ses fonds est l'obligation d'état.

Votre fonds euro de votre contrat d'assurance vie est truffé d'obligations d'état Italiennes, espagnoles, françaises et peut être même grecques et portugaises (ce sont les fameux PIIGS Portugal, Italie, Irlande, Grèce, Espagne).

A titre d'exemple voici un fonds de chez Générali.

Par exemple voici la composition du fonds Eurissima 2010 de Générali:

eurossima-1.gifeurossima4.gif

2/Quels sont les répercussions sur mon contrat d'assurance-vie:


  • La croissance: si elle fait un retour dans notre économie, les taux vont augmenter, votre vieux contrat d'assurance-vie va voir ses rendements diminués. Ceci est du au mécanisme de la sensibilité obligataire, quand les taux montent le nominal des obligations baissent. Résulat c'est un mauvais placement.


  • Les états font faillites: vous connaissez la suite!!! Votre contrat ne vaut plus rien.

 

  • Effacement partiel des dettes: Votre contrat sera partiellement divisé d'autant que la décote est grande.

 

  • Assouplissement quantitatif: C'est l'euthanasie du rentier, l'inflation sera si forte que vos rendements seront toujours plus faibles, en réalité votre rendement net sera négatif....c'est déjà le cas aujourd'hui sur les livrets (livret A, LDD) mais aussi sur le CEL et le PEL.

 

Nous venons de voir qu'il existe un danger majeur sur votre épargne et en premier lieu sur les placements qui financent la dette, à savoir:

  • livrets d'epargne
  • Assurance vie (fonds en euros, taux garantis)

L'epargne qui finance la dette:

 dette publique et financement.jpg


C'est la première fois dans l'histoire de la finance qu'il n'existe plus aucun actif sécurisé.

Ce que vous connaissiez comme garanti, ne l'est plus du tout aujourd'hui.

Si la crise s'aggrave et que des pertes sont constatées, il existe donc un risque pour que votre épargne soit perdu partiellement ou totalement.

Pour récupérer ses capitaux dans une compagnie d'assurance vous n'avez jamais eu de problème, par contre si vous étiez 13% à le demander en même temps alors l'assureur serait dans l'incapacité d'honorer votre demande de rachat.

En cas de crise majeure, si les pertes constatées sont supérieures au fonds propres de la compagnie votre épargne n'est plus garantie.

Et ce n'est surement pas l'état qui viendra vous sauver puisqu'il est la cause du problème.

"Les autorités auraient alors un recours ultime si la crise devait s'enliser : réquisitionner votre épargne, celle qui est gentiment blottie dans vos contrats d'assurance-vie. On vous expliquera que c'est pour le bien de l'euro, de l'Europe, de la paix sociale, de la solidarité des peuples, de la civilisation, de l'humanité et de toutes ces choses qui font que vous n'êtes pas un bipède abject, avide, égoïste"

D’ailleurs Hollande en a déjà discrètement fait allusion:

 

Cette théorie n'est pas de moi mais celle du professeur Henri Regnault, de l'université de Pau dans son fameux "Journal de Crise N°16".

Cette analyse est confortée par Simone  Wapler de la chronique Agora et aussi par Olivier Beruyer, Diplômé de l’Institut de Science Financière et d’Assurances et de l’EM-Lyon.

 

3/Théorie d'Henri Regnault:

Henri Regnault est diplômé de l’ESSEC (1970) et l’Institut d’Études Politiques de Paris (1972) et Docteur d’Etat en Sciences Économiques (Université Paris Dauphine, 1975).

Spécialisé en économie du développement et économie internationale, il écrit depuis 2007 plusieurs ouvrages sur la crise de la dette.


 la-crise-no16.pdf la-crise-no16.pdf

Résumé : la dette souveraine n'est plus gérable en mode "marché", elle va passer en mode "administré". Cela ne sera pas sans conséquence pour votre épargne, mais s'il n'y avait que ça... ce ne serait pas si grave !

Sommaire:
1. Plan vigidette : alerte écarlate p.4
2. Changer les règles du jeu pour éviter l'effondrement systémique p.6
3. Et mes sous dans tout ça : tous argentins, bienvenue au corralito ! p.8
4. Le coin de l'intello : de la détermination en dernière instance p.10.

 

4/Articles sur les mêmes sujets.

Ceci est evoqué (pas sous les mêmes termes) par le figaro entre autre.

http://www.lefigaro.fr/placement/2012/04/26/05006-20120426ARTFIG00677-l-epargne-des-francais-une-richesse-si-convoitee.php

cout-pour-la-france-d-un-crash-brutal-de-l-euro-500-a-700-milliards-d-euros-vers-la-revolution.pdf cout-pour-la-france-d-un-crash-brutal-de-l-euro-500-a-700-milliards-d-euros-vers-la-revolution.pdf

 les-dangers-du-financement-de-la-dette-par-l-epargne.pdf les-dangers-du-financement-de-la-dette-par-l-epargne.pdf

 

L'aggravation de la dette publique française en temps réél:

C'est édifiant la vitesse à laquelle notre endettement prends de l'ampleur.

5/Les solutions économiques de sortie de crise:

  • La croissance: C'est la meilleure solution, les dettes sont payées par le retour à la croissance, les agences de notations nous lâchent, nous empruntons moins cher sur les marchés, un effort sur les dépenses publiques est fait, notre PIB frise avec les 3%, notre déficit public revient vers les 3%, tout rentre dans l'ordre. Un seul problème c'est que la croissance infinie dans un monde fini pose le paradoxe. Notre modèle est en berne, nos économies malades.

  • Les états font faillites, crise systémique majeure: Scénario peu probable, imaginez une crise économique & sociale à la grecque sur l'ensemble du sol européen, pas joyeux.....notre quotidien serait manifestations, grèves, émeutes et conflits peuple/armée.

  • Effacement partiel des dettes: Nous en avons vu un aperçu il y a quelques mois à cause de la Grèce, souvenez-vous l'impact sur les bancaires. Si ce scénario devait s'étendre cela serait vraiment problématique....on peut imaginez quelques faillites bancaires avec de grosse répercussions sur notre économie.

  • Assouplissement quantitatif: C'est à dire la planche à billet, c'est monétiser la dette. Pour ceci il faut remettre en cause l'article 123 du traité de Lisbonne. C'est le scénario le plus probable, mais il a un vilain défaut c'est qu'il déclenche de l'inflation, voire même de l'hyperinflation.

6/Quelles sont les solutions patrimoniales pour protéger votre épargne?

Connaissez vous les trois grands secteurs d'investissements:

Obligations: Nous connaissons maintenant les dangers liés à cet actif, par contre l'obligataire d'entreprise reste viable, voir le lien "PME".


Actions: L'action cotée est un bon actif mais seulement et seulement si vous regardez mes analyses journalière sur "Info Bourse".

Il existe aussi les actions non cotée par le biais de "FCPI", qui reste un véritable atout anti crise.


Actifs tangibles: Forêts, immobilier en direct ou par le biais de parts de SCPI, l'or seront votre meilleure protection contre le danger de la dette et contre l'inflation qui devrait laminer votre épargne très prochainement.....croyez moi!!!!!!!!!

Liens: Protégez votre patrimoine.

Pour tous ceux qui veulent en savoir plus: monargentrading@gmail.com

assurance vie fonds euro fond euro taux garanti endettement des etats crise de la dette

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×