Hertz fait entrer ses activités de location de matériels en bourse

Hertz

Le groupe Hertz possède plus de 11 000 agences de locations de voiture et de matériel à travers le monde, et gère différentes marques dont Dollar, Thrifty ou encore Firely. Avec un chiffre d’affaire en constante croissance, c’est aussi le leader actuel du marché de la location de voiture sur le plan international. 

Grâce notamment à une bonne diversification de son activité, le groupe a généré pas moins de 9.23 milliards de dollars de bénéfices en 2013. La seule filiale Hertz, qui sera bientôt indépendante, a généré 1.5 milliards de dollars de chiffre d’affaire en 2013 et compte environ 335 agences un peu partout dans le monde, dont la majorité aux Etats-Unis et en Europe dans des pays comme la France.

Hertz a annoncé l’introduction en Bourse de ses activités liées à la location de matériel au cours du mois de mars dernier. A travers cette entrée en Bourse, le groupe américain spécialisé dans la location de voitures vise à lever 2.5 milliards de dollars à court terme. Pour ce faire, le groupe va également réaliser une scission avec son département HERC (Hertz Equipment Rental Corporation) qui sera réellement effective début 2015. Voici quelques explications et précisions à propos de cet évènement qui pourrait chambouler le marché boursier.

 

Pourquoi Hertz a-t-il choisi de faire cette scission et cette entrée en Bourse ?

L’objectif principal de cette opération mise en place par le groupe Hertz est de lever des fonds à hauteur de plusieurs milliards de dollars, et ce, avant tout pour financer un programme de rachat de ses actifs propres pour pas moins d’un milliard de dollars, mais aussi pour rembourser une grande partie de ses dettes.

Ce programme de rachat de titres ne porte que sur 20% du capital du groupe, toutefois, celui-ci prévoit par la suite le rachat de nouvelles actions dans la mesure où après la scission des deux activités sa dette nette devra rester inscrite dans une fourchette entre 2.5 et 3.5 fois son excédent brut d’exploitation. Les prévisions à propos de cette dette étant plutôt basses, on peut donc s’attendre l’année prochaine à une nouvelle vague de rachat d’actifs.

hertz activité de location hertz bourse hertz location materiel

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.